CONSEILLER(E) SOCIAL(E): rôle et missions dans le cadre de la gestion locative sociale

Programme

1. Des missions spécifiques et distinctes : La frontière avec les services de l’Etat
– Les interlocuteurs :
* Partenariats fonctionnels (services sociaux, CCAS …)
* Partenariats d’opportunité (associations, opérateurs d’ASL, CMP …)
– Les latitudes d’action et les limites :
* Instances et travail transversal (FSL, CPIL …)
* Gestion des difficultés sociales (diagnostics, réception des publics, accueil téléphonique…)
– Les prestations sociales et les structures d’accueil

2. L’appréhension des publics vulnérables : le cœur du métier
– Mesures de protection des majeurs
– Situations de handicap (invalidité et logement)
– Troubles de santé mentale et signalement des personnes en péril
– Violences dans le couple et mauvais traitements
– Discrimination
– Surendettement et procédure de rétablissement personnel

3. Les difficultés de gestion locative : connaître les règles
– Gérer une mutation : incidence des évolutions familiales (mariage, séparation et divorce), du transfert de bail, de l’existence d’une dette locative
– Traiter les troubles de voisinage et les carences d’hygiène : en facilitant des situations négociées et en réalisant des médiations
– Connaître les règles encadrant l’inoccupation, la sous-occupation et la sur-occupation
– Analyser la validité des mariages et des divorces prononcés à l’étranger
– Apprécier les hypothèses de polygamie et regroupement familial
– La reprise du logement en cas de décès du locataire
– Examiner les situations de décence, d’insalubrité et d’indignité

4. La confidentialité des données personnelles : la protection des informations sur les familles
– Protection des traitements informatisés
– Protection des données par le secret professionnel
– Libération du secret et partage de l’information
– Logements sociaux et transmission des documents administratifs

Objectifs & Contenu

Contexte : De nombreux locataires connaissent des difficultés sociales et économiques qui conduisent à des impayés de loyers. Par ailleurs, des situations d’une vulnérabilité particulière (handicap, mesure de protection, violences …) accentuent le traitement de ces difficultés. La gestion sociale et le suivi des familles fragiles sont assurés par des personnels formés à l’action sociale dédiée au logement.

Objectifs : Ce stage permet à tous les acteurs de la gestion sociale d’identifier les contraintes de leur métier, celles liées aux missions sociales, les différents interlocuteurs et structures. Appréhender les différentes situations compte tenu des publics vulnérables, du contexte économique, de la situation familiale et des spécificités liées à la gestion locative afin de mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’accompagnement social, en toute sécurité juridique.

Pré-requis : Aucun

Public

Conseillers sociaux et conseillères sociales, chargés de relations locataires, médiateurs

 

Intervenant

Juriste, spécialiste du logement social

 

Organisation pédagogique

Les participants mettront en oeuvre une méthodologie de résolution de cas à partir de leur expérience. Le formateur enrichira cette démarche par des apports méthodologiques, relationnels et juridiques. Un support de cours sera remis à chaque participant. Les participants pourront se munir de tous documents qui leur seraient nécessaires notamment dans le cadre des cas pratiques qu’ils voudraient voir résoudre.